L’historique des pistes cyclables néerlandaises. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par dadine   
Mercredi, 04 Avril 2012 12:33

Pays-Bas. Les premières images qui viennent à l’esprit sont (pas forcément dans cet ordre) : les moulins, le fromage, les blondes néerlandaises, Amsterdam … et les vélos. Les Pays-Bas sont mondialement reconnus pour leur réseau de pistes cyclables mais comment s’est créé et développé ce réseau de pistes cyclables ?

 

Tout commence à la fin de la seconde guerre mondiale. En pleine reconstruction et jusque dans les années 1970, le pays devient incroyablement riche. Autrefois réservée à un petit nombre, l’automobile perd son statut de luxe et se démocratise. Dès 1957, le nombre de voitures dépasse le nombre de bicyclettes et le trafic cycliste diminue de 6% chaque année.

Tout est alors mis en œuvre pour faciliter le trafic automobile en ville et ainsi s’adapter à la croissance de ce nouveau trafic : des bâtiments sont détruits pour laisser place aux voitures mais les pistes cyclables, trottoirs et certains parcs disparaissent aussi. Une des tragiques conséquences de cela est l’augmentation d’accidents mortels de cyclistes et piétons. En 1971, 3300 personnes en meurent dont 400 enfants. Suite à ces évènements tragiques, de nombreuses manifestations sont organisées dans le pays pour dénoncer cette insécurité et réclamer des moyens et des solutions.

En 1973, la première crise pétrolière heurte le monde. Avec l’augmentation des prix, le gouvernement néerlandais encourage alors ses citoyens à se tourner vers des moyens de transport plus économiques et indépendants des ressources naturelles. C’est alors le grand retour de l’utilisation du vélo. De nouvelles initiatives telles que  le « Dimanche sans voiture » ou la reconquête d’espaces verts transformés en parkings durant la période du tout automobile, apparaissent un peu partout dans le pays.

Mais cela ne suffit pas encore et une seconde vague de manifestations est organisée pour réclamer encore plus de moyens pour les cyclistes et l’environnement.

En 1975, est alors créé le premier modèle de rue telle que nous le connaissons encore aujourd’hui avec une partie bien distincte pour les piétons et les pistes cyclables. Un premier test est fait à Den Haag et Tilburg : en un an, le trafic cycliste augmente de 60% à Den Haag et de 75% à Tilburg. Un effort général dans le pays est alors mis en œuvre entre municipalités et gouvernement pour utiliser ce nouveau modèle de rues dans toutes les villes. De 400 enfants tragiquement décédés en 1971, le nombre est passé à 14 en 2010, prouvant la validité de ce modèle qui, même s’il a connu des adaptations depuis les années 70, a fait la renommée de la politique cyclable des Pays-Bas.

 

 You need to a flashplayer enabled browser to view this YouTube video


LAST_UPDATED2