En piste ! Le roller derby avec les Amsterdam Derby Dames PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Natashka   
Jeudi, 12 Janvier 2012 15:13

Les Amsterdam Derby Dames, la toute première ligue de roller derby aux Pays-Bas (11 en tout à ce jour), entame en 2012 sa troisième année en tant qu’association sportive reconnue. Fondée en 2009 par une Néerlandaise séduite par ce sport féminin durant un séjour au Royaume-Uni, ADD est présentement la seule ligue du pays à participer à des compétitions officielles. Le 15 janvier, ADD recrutera à nouveau des filles. Les mecs aussi sont les bienvenus comme arbitres ou bénévoles et le tout se fait en anglais.

Le roller derby est un sport d’équipe féminin d’origine américaine pratiqué sur patins à roulettes quads et sur une piste ovale plate. Deux équipes tentent de marquer des points suivant des règles internationales en bloquant physiquement l’équipe adversaire, ce qui veut dire donner et recevoir des coups durs. Il faut une protection complète (casque, genoux, coudes, poignets et protection dentaire) et il faut également apprendre à tomber et à se relever rapidement. Au foot, les joueurs blessés se roulent par terre pendant des minutes, tandis qu’au roller derby, une fille a deux secondes pour se relever sinon elle doit sortir du jeu. Elles portent des shorts et des jupes avec des collants en résille (ça tient la protection en place) et les joueuses ont des noms provocateurs comme « Lola Rock n’ Rolla » et « Rampage Roxx ». Les nouvelles recrues suivent un programme de formation de plusieurs semaines et à la fin, elles pourront passer un test de compétences physique et théorique pour faire partie d’une équipe. 

La toute première Coupe du Monde du roller derby a eu lieu en décembre 2011 à Toronto au Canada, un pays qui, comme les États-Unis, a des ligues partout depuis que le sport a été modernisé et relancé en 2001 au Texas. En Europe, la France, la Belgique, l’Allemagne et le Royaume-Uni comptent plusieurs ligues, et les Pays-Bas suivent la foulée d’un sport « DIY » où il faut tout faire soi-même. « On s’en fout que vous n’ayez jamais fait du patin, que vous êtes grosse ou petite, que vous n’êtes pas en forme. Tout le monde a sa place chez les Amsterdam Derby Dames. » La dernière expatriée française qui roulait pour ADD roule maintenant avec les Paris Roller Girls, la première ligue de France. ADD organise aussi des événements spéciaux avec des vedettes du roller derby mondial à des prix dérisoires. C’est comme si Henry Messi se pointait au club de foot de Osdorp, donne une formation de quelques heures et prend un verre avec tout le monde après.

Avant de rêver de former une équipe nationale à la prochaine Coupe du Monde, les ligues néerlandaises doivent encore former des équipes à l’intérieur des ligues et se doter d’expérience pratique, ce qui prend du temps. Voilà pourquoi ADD invite les filles du pays à jouer contre elles une fois par mois dans une salle de grandeur officielle, ce qui n’est pas facile à trouver. Cette année, ADD aura sa première compétition locale à laquelle le public pourra assister et les nouvelles filles vont montrer ce qu’elles savent faire pour ensuite le montrer à la prochaine vague de recrues.
 


 Crédits photo : Branko Collin

LAST_UPDATED2