L'actualité
LE FIGARO - Le Figaro - Le Flash Actu
Suivez les dernières informations en direct sur le Flash Actu du Figaro

LE FIGARO - Le Figaro - Le Flash Actu
  • Six blessés à Londres dans une possible attaque à l'acide

    Six personnes ont été intoxiquées samedi près d'un centre commercial de Londres où plusieurs individus les ont semble-t-il aspergées avec une substance toxique, a annoncé la police qui ne pense pas avoir affaire à une attaque terroriste.

    L'incident s'est produit à proximité du centre commercial de Westfield, dans l'est de la capitale britannique.

    "Un certain nombre de personnes sont signalées blessées dans différents endroits - on pense qu'il y en a six. Nous attendons d'autres détails", annonce la Metropolitan Police de Londres dans un communiqué.

    Un homme a été arrêté, précise la police londonienne.



  • Tapie opéré: soutien des supporters de l'OM

    Bernard Tapie a été opéré en fin de semaine et de nombreux supporters de l'OM lui ont immédiatement manifesté un soutien appuyé, certains évoquant une grave maladie.

    L'homme d'affaires et ancien ministre, âgé de 74 ans, a été opéré en fin de semaine dans un hôpital parisien, a appris l'AFP de bonne source.

    LIRE AUSSI - Affaire Crédit Lyonnais : Bernard Tapie condamné à rembourser 404 millions d'euros

    Le collectif "Vieille Garde CU84" a aussitôt souhaité "courage" et dit "merci à Bernard Tapie, très grand dirigeant de l'OM avec qui nous avons atteint le firmament", c'est-à-dire la seule Ligue des champions jamais remportée par un club français, en 1993 face au Milan AC. Bernard Tapie a été président de l'OM d'avril 1986 à décembre 1994.

    Supporter star du club phocéen, René Malleville a posté sur son compte Twitter un message vidéo dans lequel il explique que Bernard Tapie, un "ami", est "gravement malade". "Je pense que toute sa famille va le soutenir, physiquement, moralement, nous ses amis qui savons, on est avec lui par la pensée". "Bernard, bats toi, tu as toujours été un battant, bats toi", a encore dit René Malleville, évoquant même dans un second tweet un "cancer généralisé".

    Le quotidien L'Equipe avait indiqué samedi après-midi sur son site internet que les supporters de l'OM préparaient des banderoles hommages à l'ancien président de l'OM, à l'occasion de la réception de Toulouse dimanche soir dans le cadre de la 7e journée de Ligue 1. La page n'était plus disponible dans la soirée.



  • Les obsèques de Liliane Bettencourt célébrées mardi à Neuilly-sur-Seine

    Les obsèques de Liliane Bettencourt, l'héritière de l'Oréal décédée jeudi à l'âge de 94 ans, seront célébrées mardi à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), selon le carnet du Figaro de samedi.

    La messe d'obsèques aura lieu à 15H30 en l'église Saint-Pierre de Neuilly-sur-Seine, ville de banlieue parisienne où elle résidait, a annoncé sa famille dans le carnet du quotidien.

    LIRE NOTRE PORTRAIT - Liliane Bettencourt, une fortune française

    A la tête d'une fortune estimée à près de 40 milliards de dollars par le magazine Forbes en 2017, Liliane Bettencourt était la femme la plus riche au monde et occupait la 14e place des personnes les plus fortunées. C'était aussi la deuxième fortune française derrière le magnat du luxe et patron de LVMH, Bernard Arnault.

    Affaiblie par la maladie, placée sous tutelle, elle se tenait en retrait de la scène publique depuis 2012, année au cours de laquelle elle a quitté le conseil d'administration de L'Oréal et tout rôle dirigeant au sein du groupe.

    Liliane Bettencourt a été au centre depuis dix ans d'une tentaculaire affaire judiciaire qui a mis en lumière les déchirements au sein de sa famille.

    Le principal dossier de ce qui est devenu "l'affaire Bettencourt" a porté sur un soupçon d'abus de faiblesse. Affaire à l'issue de laquelle le photographe François-Marie Banier a été condamné en appel le 24 août 2016 à 4 ans de prison avec sursis et 375.000 euros d'amende pour "abus de faiblesse".



  • Toulouse enfonce encore un peu plus Brive

    Toulouse s'est hissé sur le podium du Top 14 en s'imposant de justesse à Brive (19-22), dont l'horizon s'est assombri encore un peu plus, après sa cinquième défaite en cinq journées, samedi soir lors de la 5e journée de Top 14. Après avoir atomisé le Stade Français (53-17) et frôlé l'exploit à Toulon (16-20), les hommes d'Ugo Mola ont confirmé leur renaissance après avoir manqué l'an dernier les phases finales pour la première fois depuis 41 ans. Grâce à ce succès en Corrèze, où ils n'avaient pas gagné depuis 2009, les Rouge et Noir grimpent à la troisième place (16 points) du championnat, derrière La Rochelle et Montpellier et montrent qu'il faudra certainement de nouveau compter sur eux en fin de saison. Le baroud d'honneur de Brive en fin de rencontre, qui a privé Toulouse du bonus et lui a permis de marquer son premier point de la saison, aura finalement été vain et les Corréziens sont toujours plus à l'agonie avant de croiser la route de Montpellier, Castres et Toulon lors des trois prochaines journées.

    Résultats de la 5e journée :

    Samedi
    Clermont - Racing 92 23-21
    Bordeaux-Bègles - Montpellier 47-17
    Agen - Pau 14-20
    La Rochelle - Oyonnax 57-12
    Brive - Toulouse 19-22

    Dimanche
    12h30
    Lyon - Castres
    16h50
    Stade Français - Toulon



  • Le FC Barcelone s'impose sans forcer

    Sixième victoire en six journées pour le FC Barcelone en Liga ! Ce samedi, la formation catalane s'est facilement imposée sur le terrain de Gérone (0-3) avec un but de Luis Suarez (69e) et.... deux buts contre leur camp de la part de joueurs de Gérone. 

    Résultats de la 6e journée :

    Samedi
    Atletico Madrid - Séville 2-0
    Alavés - Real Madrid 1-2
    Malaga - Athletic Bilbao 3-3
    Gérone - FC Barcelone 0-3

    Dimanche
    12h00
    Espanyol Barcelone - Deportivo La Corogne
    16h15
    Getafe - Villarreal
    18h30
    Eibar - Celta Vigo
    Las Palmas - Leganés
    20h45
    Real Sociedad - Valence

    Lundi
    21h00
    Betis Séville - Levante 



  • Ligue 1 : Lyon en échec, Bordeaux sur le podium

    Au terme d'un match complètement fou, Lyon et Dijon se sont quittés sur un match nul prolifique (3-3) ce samedi à l'occasion de la 7e journée de Ligue 1. Dans le même temps, Bordeaux a décroché un important succès sur Guingamp (3-1), qui permet aux Girondins de monter au moins provisoirement sur la troisième marche du podium. En bas de tableau, Troyes enfonce un peu plus Metz (0-1). 

    Résultats de la 7e journée :

    Vendredi 
    Nice-Angers 2-2
    Lille-Monaco 0-4

    Samedi 
    Montpellier-PSG 0-0
    Bordeaux-Guingamp 3-1
    Caen-Amiens 1-0
    Metz-Troyes 0-1
    Lyon-Dijon 3-3

    Dimanche
    ASSE-Rennes
    Strasbourg-Nantes
    Marseille-Toulouse



  • L'homme blessé au nord de Marseille est mort

    Deux hommes ont été tués par balles samedi en début d'après-midi à la cité de la Castellane dans le 16e arrondissement de Marseille, a-t-on appris auprès du procureur de la République de Marseille.

    "Les faits se sont déroulés vers 14h00", a expliqué à l'AFP Xavier Tarabeux. "Les services de police découvrent près d'un véhicule un corps calciné, présentant une balle dans la tête", a-t-il poursuivi, "et une deuxième personne à proximité, gravement blessée".

    Atteinte "d'une balle dans la bouche", cette personne a été "évacuée à l'hôpital Nord", a précisé le magistrat. Elle est décédée quelques heures plus tard.

    Même si les circonstances précises ne sont pas connues pour l'instant, "on peut qualifier ces faits de règlements de comptes", a estimé M. Tarabeux, "probablement lié au trafic de stupéfiants", "compte tenu du mode opératoire". Quatre douilles de 9 mm ont été retrouvées à proximité de la scène de crime.

    La cité de la Castellane, emblématique des quartiers difficiles du Nord de Marseille, est réputée pour être un lieu important du trafic de drogues.

    La Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Marseille a été saisie d l'enquête.

    Selon le procureur, il s'agit du "7e fait de règlements de comptes" cette année, contre 19 à la même époque en 2016, une année particulièrement meurtrière.



  • La réponse cinglante de Pyongyang à Trump

    Le chef de la diplomatie nord-coréenne, Ri Yong Ho, a vivement dénoncé samedi à l'ONU les propos tenus cette semaine par Donald Trump contre son pays, parlant du président américain comme d'une "personne dérangée", "mégalomane" et d'un "roi menteur".

    Le chef d'Etat américain, qualifié aussi de "gangster", a "entaché cette enceinte de mots violents et imprudents", et représente aujourd'hui "une des plus grandes menaces pour la paix", a ajouté le ministre à l'Assemblée générale annuelle de l'ONU. Il a précisé que plusieurs des qualificatifs brandis étaient utilisés par le peuple américain lui-même à l'égard de son dirigeant.

    LIRE AUSSI - Cinq questions pour comprendre la crise entre les États-Unis et la Corée du Nord

    Mardi, Donald Trump avait menacé de "détruire totalement" la Corée du Nord si cette dernière attaquait les Etats-Unis ou leurs alliés, et la joute verbale n'a pas cessé depuis entre lui et Kim Jong-Un. Vendredi, le président américain a qualifié son homologue de "fou", affirmant qu'il allait être mis à l'épreuve "comme jamais".

    Arborant sur sa veste un insigne rouge représentant une photo des dirigeants nord-coréens, le chef de la diplomatie de la Corée du Nord a pointé plusieurs fois vers le bas son doigt pour appuyer ses propos, écoutés ou pris en note par notamment les délégations américaine, russe ou chinoise.

    Il a aussi vivement dénoncé les multiples résolutions adoptées par le Conseil de sécurité à l'encontre de son pays et qui lui interdisent ses programmes d'armement nucléaire et balistique et lui imposent des sanctions économiques chaque fois plus sévères.

    La Charte des Nations unies reconnait "le droit à l'autodéfense pour chaque Etat", s'est insurgé Ri Yong Ho.



  • Des bombardiers américains ont volé près des côtes nord-coréennes

    Des bombardiers américains ont volé près des côtes nord-coréennes samedi pour envoyer un "message clair" à Pyongyang, dont les provocations et les ambitions nucléaires ont déclenché l'ire du président Donald Trump, a affirmé le Pentagone.

    "C'est l'endroit le plus au nord de la zone démilitarisée qu'un avion américain ou un bombardier a survolé au large des côtes nord-coréennes au 21e siècle, soulignant à quel point nous prenons au sérieux le comportement dangereux de la Corée du Nord", a écrit la porte-parole du Pentagone Dana White dans un communiqué.

    LIRE AUSSI - Cinq questions pour comprendre la crise entre les États-Unis et la Corée du Nord

    L'escalade verbale entre le président américain et le leader nord-coréen Kim Jong-Un a atteint un pic en fin de semaine, Donald Trump ayant qualifié ce dernier de "fou", tandis que le régime de Pyongyang a évoqué la possibilité d'effectuer un essai nucléaire dans le Pacifique.

    Dans ce contexte, a insisté Dana White, "cette mission est une démonstration de la détermination américaine et un message clair que le président dispose de nombreuses options militaires pour faire face à toute menace".

    "Nous sommes prêts à utiliser toute la gamme de nos capacités militaires pour défendre les Etats-Unis et nos alliés", a-t-elle ajouté.



  • Liga : Gérone-Barcelone en direct

    Parfaits en Liga jusque-là, Lionel Messi et le Barça veulent poursuivre leur sans-faute à Gérone ce samedi, à l'occasion de la 6e journée de Liga. Une rencontre à suivre en direct commenté en cliquant ici.