Oranges, jusqu’au bout PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Angie   
Dimanche, 13 Juin 2010 21:57

Qui ne s’est pas rendu compte que la coupe du monde de football venait de commencer ? Sérieusement, la plupart des maisons individuelles se sont parées de leurs plus beaux atours orange. C’est à qui fera le plus d’efforts, une compétition de voisinage pour une compétition de football. Les bars se remplissent drastiquement dès qu’un match est rediffusé sur tous types d’écrans, de la petite télé derrière le barman à l’écran géant au fond du bar. Si parfois il est difficile en temps général de trouver un lieu pour une retransmission de football, ce n’est certainement pas le cas durant la coupe du monde.


Cela crie, cela regarde les matchs (quels qu’ils soient) avec passion, cela s’habille d’orange, cela boit de la bière et cela parie. Les paris se font nombreux au boulot, certaines entreprises organisent cela religieusement avec des points par victoire, et des bonus pour ceux qui ont prévu les résultats au but près. Blagues vaseuses sur les déboires de telle ou telle équipe au boulot et tape amicale dans le dos si la France honore les expats d’une victoire (il est toujours possible de rêver, avec les français, c’est souvent improbable mais vrai). Sans partager l’engouement pour le ballon rond, impossible d’échapper à la folie qui s’est emparée du pays. C’est l’occasion rêvée de partager de bons moments avec ses amis ou ses collègues autour d’une petite bière au café du coin et ceux qui cherchaient un petit coin tranquille seront rapidement déçus, un bar sans matchs retransmis n’est pas un bar qui se respecte et tous les lieux sont pris d’assaut pour contenir la demande de supporters endiablés, du moins quand ce sont les Pays-Bas qui jouent.

 

Il y a deux ans déjà, lors de la coupe d’Europe, certains pubs avaient des places limitées numérotées pour éviter les cohues. Seuls les habitués pouvaient encore entrer dans leur bar favori, pour les autres c’était à la maison avec des amis ou au premier café libre (s’il est encore possible d’en trouver un). Mais regarder le(s) match(s) chez soi n’est pas digne d’intérêt, car la coupe du monde, c’est avant tout l’occasion de ressortir les chapeaux orange et autres attributs du jour de la reine et de faire la fête encore et encore. Personne n’est obligé de se concentrer sur ce qu’il se passe sur l’écran, l’important étant de ne pas perdre sa bière de vue et de l’avoir toujours bien remplie, pour mieux la descendre. Pour un moment calme autour d’une bonne chope sans hurlements de joies ou cris de frustration, il faut consulter le calendrier des matchs et choisir un soir où personne ne joue.

 

 

 

  

LAST_UPDATED2