Ya de la neige sur les rails.. PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Angie   
Dimanche, 24 Janvier 2010 20:09

« De zekerheid van de NS : de treinen rijden niet op tijd maar op rails”. Littéralement, la certitude de la NS (compagnie de train néerlandaise), les trains ne roulent pas à l’heure mais sur des rails. Cet adage s’est vu vérifier ces derniers temps mais la neige semble enfin disparaître du quotidien néerlandais.

 

En général, les trains roulent quand même, avec des détours soit, mais ils roulent (ou des bus quand cela devient vraiment impossible…). Les excuses tant connues liées aux feuilles mortes, aux kamikazes sont rarement venues à bout totalement de la compagnie de train néerlandaise. Et les sacro-saintes grèves n’ont pas lieu ici non plus.

Il semblerait quand même que la neige ait eu raison du réseau pour une certaine durée, et sans alternatives immédiates. Il est certain que 30cm dans le Grand Nord du pays et 10 à 20 cm sur les côtes n’ont pas aidé. Et même si dans les villes (et donc les gares), les quantités étaient moindres, les campagnes ont été toutes blanches et immaculées.

Le pire n’a cependant pas été aux Pays-Bas puisque la plupart des aéroports internationaux d’Europe ont eu des retards conséquents (Madrid, Charleroi entres autres). Pourtant d’autres pays, certainement plus habitués, ne se sont pas laissés impressionner. La Suède ou la Russie n’ont pas été perturbé outre mesure par la météo hivernale ivre de neige.

C’était sans compter le stress des autorités locales concernant les stocks de sel encore disponibles ou la réaction des automobilistes après une vingtaine de minutes de neige virevoltante. En effet, un demi-centimètre est quelque chose qui doit être extrêmement effrayant pour provoquer des bouchons de 4h certains soirs quand la veille ou le lendemain, pour des conditions météo semblables (mais sans neige « supplémentaire »), le trafic était semblable à celui présent en temps normal.

 

Noël a donc été ponctué de bonhommes de neige (sneuwpoppen) et autres réjouissances blanches telles que les batailles de boules.

Mais la neige, basta. C’est bien joli au début mais il est facile de s’en lasser au vu des problèmes apportés. Les transports en commun d’une part effectivement mais également, le froid et les innombrables risques de bris de jambes rendent ce cadeau quelque peu « empoisonné ». Se promener était devenu un remake de la patinoire de la grande place et seuls les kamikazes osaient encore se servir de leur vélo.

Depuis quelques jours, les Pays-Bas sont retournés à la normale (et au-dessus de 0ºC), pourvu que ça dure ! Dans tous les cas, la NS annonce le retour des horaires normaux à partir du 25 Janvier.

 

 

  

LAST_UPDATED2